vendredi 13 janvier 2012

1- Bienvenue

Je souhaite à tous bon travail.

Tout d'abord, voici le syllabus du cours. La documentation à consulter sera mise à votre disposition au fur et à mesure mais suffisamment d'avance pour vous permettre de vous préparer. Comme mentionné au cours, les documents doivent être consultés À L'AVANCE. Ce serais même bien que les débats sur le blog commencent avant les cours concernés.

Syllabus

Je demande à tous de télécharger "LibreOffice" puisque certains documents seront livrés dans ce format.
http://www.libreoffice.org/

Chaque thème sera débattu sur la base d'un message du blog.

Comme introduction, deux présentations. La première concerne la géographie militaire et la seconde la géographie du développement.

Comme le faisait valoir Yves Lacoste, "La géographie ça sert, d'abord, à faire la guerre". La présentation suivante (version créole et version française disponibles) montre comment la géographie économique peut être utilisée dans la stratégie militaire. Cette animation a été produite pendant l'action même, comme s'il s'agissait d'une analyse d'état major, lors d'une insurrection armée contre le gouvernement établi en Haïti au début de l'année 2004.

video
Vèsyon Kreyòl


video
Version française


Mais la géographie sert aussi à faire la paix, à la gérer, à résoudre les conflits, à concevoir les politiques, en particulier les politiques économiques. La présentation suivante montre comment une bonne compréhension de l'évolution de l'espace haïtien depuis la période coloniale permet d'aborder la fracture sociale haïtienne et offre des pistes pour sa résolution.

video



Pour cette semaine, voici les documents à consulter:

Redécouper le territoire

Résumé du "Rapport sur le développement dans le monde 2009: Repenser la géographie économique." (Banque Mondiale).


Les liens suivants vous permettent de télécharger les vidéos sur :
1- a) Gewografi ensirèksyon 2004 la (vèsyon kreyòl).
    b) La géographie de l'insurrection de 2004 (en français)
2- La problématique géographique du développement d'Haïti.


Mais le plus important c'est de consulter les documents du prochain cours sur la LOCALISATION AGRICOLE.

N'oubliez pas que votre participation est importante pour la qualité du cours et... pour votre note finale.

36 commentaires:

  1. "La geographie economique a pour objet l'etude des formes de production et celle de la localisation de la consommation des differents produits dans l'ensemble du monde.Elle est par essence science humaine,plus precisement science sociale,en ce sens que les processus de production,de transport et d'echange,de transformation et de consommation de produits resultent d'initiatives et doivent leur caractere,leur efficacite,a des formes d'organisation qui decoulent elles-memes du passe propre a chaque groupe humain."Tiree Precis de geographie economique par PIERRE GEORGE,Professeur a la sorbonne,5e edition,1970.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous assistons a la degradation continue de notre environnemnt, or la geographie economique trouve son aisance dans la relation entre les richesses et l'environnement, si l'on considere le cas d'Haiti , suite au nombreux probleme de cadastre, de repartition de richesse, on se questionne sur le vrai role de la geographie economique d'Haiti. Sur ce , il serait mieux de creer une ambiance de gagnant gagnant, comme conclu Mr Tardieu, c'est en ce sens que nous pourons au moins parvenir a un equilibre...

      Supprimer
    2. Rene Raymond Hans Peter22 février 2013 12:18

      Géographie Économique….stratégie de positionnement. Dans le cas d’une politique ou d’un quelconque but visé ,il faut être là où l’on a le maximum de contrôle et le plus de bénéfice. Des experts on fait des études pour nous aidé à mieux comprendre les facteurs conduisant au choix de tel ou tel emplacement.

      Supprimer
  2. Enrico INNOCENT18 février 2013 12:07

    Dans le diapos introductif, parlant de l'utilité de la géographie dans le développement d'Haïti, j'arrive pas à appréhender comment une organisation excentrée de l'espace puisse drainer nos richesses vers l'Extérieur? il est vrai que cela concerne la mondialisation (l'état structurel actuel du pays), ce que nous n'avons pas pu étudier en classe, mais je me demande si cela n'avait aussi à voir avec les théories de localisation des centres de production?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'organisation excentrée de l'espace signifie que l'espace est organisé selon une logique étrangère aux besoins et intérêts du pays. C'est ce qui se passait de façon exclusive dans la période coloniale. Après l'indépendance, les "noyaux de résistance" ont pris corps. Nous observons une dualité spatiale entre l'espace néo-colonial et l'espace marron.
      Les théories de localisation permettent de faire ressortir cette dualité quand nous examinons par exemple la structure urbaine vis-à-vis de celle des marchés publics.

      Supprimer
  3. Rene Raymond Hans Peter22 février 2013 12:25

    Qui a dit que la GEOGRAPHIE ne servait qu’à faire la guerre? Avec le cours de GEOGRAPHIE ECONOMIQUE,on voit clairement des avantages d’un bon positionnement que ce soit politique,àconomique…..j’en passe….

    RépondreSupprimer
  4. Honore jean Mony26 février 2013 09:51

    GEOGRAPHIE ECONOMIQUE!!!
    De nos jours le concept de géographie est à la base de pas mal de conflits dans le monde. Conflit pour l’acquisition des surfaces riche en éléments minéraux, conflits pour des stratégies d’ordre économique, militaire et culturel. Cependant quoiqu’il puisse être à la base de tous ces conflits qui vont entrainer de la guerre, elle est aussi un élément fondamental dans le cadre d’étude du milieu. A l’aide de cette science, l’homme finisse par déterminer la répartition de différentes parties de la surface du globe avec sa richesse et son organisation de l’espace. Dans le cadre de mon commentaire, je vais surtout parler de deux antagoniste qui peuvent à partir de la géographie économique prennent naissance. Il s’agit de la’’ Guerre et Création des Richesse ‘’.Comment que la guerre peut être due par la géographie économique ?Nous savons que les espaces riches suscitent de convoitises aux yeux des grandes puissances .par exemple si nous prenons un cas plus récent celui de l’Iran, qui a été attaqué par les Etats-Unis-d‘Amérique sous prétexte qu’il possède des armes à destruction massives !bref Iran est attaqué et voilà jusqu’à présent aucune d’armes n’a été repérée. Comme vous le savez, l’invasion, de l’Iran est plutôt d’ordre économique, en vue d’accaparer ses ressources minières. Donc à chaque fois qu’un pays pauvre possède une ressource rare, les pays du nord ont tendance a utilisé des stratégies soit par des forces militaires ou en utilisant des stratégies diplomatique pour l’acquisition de cette ressource. Aussi dans le cadre de la création de la richesse, il est impérativement important de maitriser le concept de la géographie économique .Selon christaller, Von Thünen, losch, Weber sans citer les autres qui ont travaillé sur le principe de la localisation industrielle et qui ont élaboré des théories sur les places centrales, nous montre que dans toute action économique le motif de base est la satisfaction, il s’agit de maximiser le Profit tout en ayant soin d’utiliser la moindre ressource possible.

    RépondreSupprimer
  5. Il est intéressant de remarquer la dynamique des stratégies de lutte des insurgés de 2004. Je me demande s'ils en étaient bien conscients!

    RépondreSupprimer
  6. A propos des normes préétablis par la constitution de 1987 pour les collectivités territoriales, l'article 63 stipule: "L'administration de chaque section communale est assurée par un conseil de trois membres élus au suffrage universel pour une durée de quatre ans. Il sont indéfiniment rééligibles. Son mode d'organisation et de fondement est réglé par la loi".

    D'après l'art 63.1, Le CASEC doit être assisté d'une ASEC (Assemblée de la Section Communale". Cependant il n'est rien sur la formation de l'ASEC.
    J'amerais savoir comment on s'en prend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon la loi électorale de décembre 2013:
      1- Le CASEC est formé d'un cartel de 3 membres élu au suffrage universel dans la section communale. Le cartel élu est celui qui obtient la majorité relative des voix.
      1- L'ASEC est composé de 5 à 9 membres (selon la population de la Section Communale). Les candidats avec les plus grands nombres de voix sont élus.

      Supprimer
    2. quel est le rôle d'un casec dans une commune pourquoi est il placée a petite echelle.

      Supprimer
  7. À l’instar des insurgés de 2004, pourquoi le peuple haïtien n’utilise pas cet outil ?
    Celui-ci pouvant nous conduire à une révolution sociale qui débouchera sur le vrai changement.

    RépondreSupprimer
  8. L’idée d’une centralisation démocratique fait surgir une question : Dans la mesure où le milieu rural devient plus accueillant sur le plan économique, cela ne va-t-il pas entrainer une ‘’exode urbaine ‘’ vers le milieu rural? Et dans ce cas précis, cela pourrait entrainer une baisse considérable de la main d’œuvre industrielle. Alors est-ce que ce plan a prévu une solution face à ce problème?

    RépondreSupprimer
  9. Pas de danger ! Il ne faut pas s'attendre à un « exode urbain ». En plus, à Port-au-Prince, si les industries font défaut, il n'y a pas un problème de main d’œuvre industrielle.

    L'idée de « centralisation démocratique » signifie que la centralité, inévitable et nécessaire, peut et devrait être conçue et gérée par une structure représentative des collectivités territoriales.

    Cette centralisation aussi demande et conduit à un renforcement de l'ensemble des lieux centraux, y compris Port-au-Prince. C'est tout à fait dans l'intérêt de la capitale puisque aujourd'hui, cette capitale n'administre que la misère ! Pour renforcer Port-au-Prince, il faut une forte croissance économique de son hinterland. La meilleure manière d'aboutir à cette croissance est d'impliquer les collectivités territoriales dans les choix et la gestion. Donc, la décentralisation profite à la centralité.

    Encore une fois, pas la peine de chercher une solution pour un problème qui n'existe pas : quoi qu'on fasse, la population de Port-au-Prince ne diminuera pas.

    RépondreSupprimer
  10. Je me demande ce que les théories de la géographie économique portent de nouveau à la pensée économique classique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La géographie économique étudie la dimension spatiale des activités économiques et de l'économie en général, c'est à dire de la rareté. Dans quelle mesure l'espace est un bien économique et dans quelle mesure les activités économiques se distribuent, se localisent et façonnent l'espace. (Amor Belhedi : INTRODUCTION LA GÉOGRAPHIE ÉCONOMIQUE)

      Tandis que l'économie classique étudie sur les lois et principes qui régissent les activités économiques en général, la géographie économique quand à elle s'élance dans une perspective globale d'expliquer la répartition spatiale et la localisation de ces activités économiques.

      Cette discipline peut donc servir de boussole aux économistes classiques dans leur réflexion d'économie normative, élargir les visions et soutenir les grandes décisions d'ordre économique.

      Supprimer
    2. Cher Frantz, j'admire ta réponse. Ta réponse me permet de comprendre qu'avant le développement de la géographie économique, la théorie classique a conçu les activités économiques comme n’étant pas influencées par l'espace. Mais la nouvelle question qui surgit est la suivante: est-ce que l'introduction de l'espace dans l’économie fait revisser les les théories fondamentales de cette dernière: les théorie des prix, du marche?

      Supprimer
  11. La geographie economique est-elle concue pour une economie ou regne le socialiste, ou encore la theorie de positionnement doit se considerer a l'echelle des entreprises internes sans influencer les pays voisins. Les lois qui concernent cette discipline prennent en compte la production agricole en milieu rurale et celle industrielle (industrie mobile).Je me demande pourquoi cet outil si important qu'est la geographie economique n'est pas celui qu'itilise notre gouvernement pour mieux ameliorer le sort de notre population

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les deux premiers documentaires sur la geographie de l'insurection, Monsieur Tardieu nous a dit que le territoire est la base de la geographie. Nous avons vu que la repartion des richesses, la gestion de l'environnement et l'organisation de l'espace s'interrelient et forment donc un systeme. Nos dirigeants peuvent donc travailler au bon fonctionnement du systeme a travers le modele propose par la constitution. Mais vous savez Asie une approche scientifique de la realite n'est pas prime dans ce pays; c'est l'exploitation de la masse qui prime dans nos gouvernements.

      Supprimer
  12. Qu'entend-on par forces d'aglomeration, economie d'echelles et de deseconomie d'echelles?

    RépondreSupprimer
  13. Pensez -vous que la décentralisation est le passage idéale pour une réelle croissance économique du pays,si on voit la décentralisation dans sa forme physique, omis les ressources humaines compétentes?je pense qu'il serait préférable de penser sur la manière de faire une redistribution des compétences a travers chaque sections communales et quartier des 10 départements du pays.car on ne peut parler de gestion de l'espace avec des ignorants et des incompétents.

    RépondreSupprimer
  14. pourquoi l’État ne donne pas de l'importance a la géographie économique dans son plan de décentralisation du pays?

    RépondreSupprimer
  15. Aujour d'hui on parle d'une Europe a deux vitesse,certains pays de l'Union progressent,c'est le cas de l'Allemagne et d'autres tombent en chute libre,c'est le cas de la Grèce;Est-ce qu'on peut affirmer que l'Europe a échoué dans la gestion de son espace économique?

    RépondreSupprimer
  16. GEORGES Gregory28 février 2014 11:10

    Mr Paul, je pense que le pays se trouve actuellement dans une situation ou la centralisation démocratique se fait sentir davantage qu'une politique de décentralisation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roberson ROBERT11 mars 2014 12:29

      Mr Georges, qu’entendez-vous par centralisation démocratique? Si je ne me trompe pas, je ne pense pas que ça existe dans le pays actuellement. On est plutôt en présence d’une fausse centralisation, où la majorité des richesses est concentrée entre les mains d’une minorité qui opte uniquement pour son bien-être et n'envisage,en ce sens, aucun plan de développement global visant à améliorer la situation de la masse défavorisée , le poids des bidonvilles augmente considérablement, Les grandes villes sont liées au reste du monde et non à ses communes, pour ne citer que ceux-là.

      Supprimer
  17. JOSEPH Matino3 mars 2014 17:31

    J'aimerais savoir s'il n'ya pas d'autres criteres qui peuvent caracteriser les sections communales? Puisque dans les "Pistes de solution d'amenagement du territoire d'haiti J.F.Tardieu version Dec.2011" on se base sur la taille et la superficie pour caracteriser les sections communales.

    RépondreSupprimer
  18. JOSEPH Matino3 mars 2014 19:36

    Est ce qu'on ne peut pas considerer la centralisation comme facteur favorisant l'exode rurale du fait de sa concentration de services?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LERISSON David7 mars 2014 10:43

      la centralisation ne favorise a elle seule l'exode rural.la façon dont pot-au-prince est organise politiquement et cocialement en est une autre,ce qui l'oblige a être attache a l’étranger plutôt qu'a ses villes secondaires. ses dernières ne bénéficient pas les services de base,elles ne peuvent plus tout au moins répondre aux besoins de leurs habitants. ceux-ci sont obligés de migrer continuellement de manière désorganisée.

      Supprimer
  19. JOSEPH Matino7 mars 2014 12:19

    En plus de l'assistance et du contrôle de l'ASEC sur le CASEC.Est ce qu'on ne peut pas attribuer aux ASECs d'autres fonctions?

    RépondreSupprimer
  20. MAXIME Charles-Pierre8 mars 2014 10:43

    Après avoir lu le chapitre sur la localisation industrielle permettant de bien maîtriser les paramètres pour implanter une entreprise quelconque,je pense que ces indiquations sont incontournables a cette fin.Est-ce que la ruine de la plupart de nos petites et moyennes entreprises n'est due au manque de connaissance dans ce domaine?

    RépondreSupprimer
  21. CESAR genson11 mars 2014 04:50

    L insurrection de 2004 en Haïti a affaibli considérablement le flux de transport. Les principaux protagonistes de cette insurrection, par le blocage de la route Nationale # 1 via Gonaives, ont rendu difficile la communication entre le Grand Nord qui représente le grenier du pays avec le Grand centre représenté par Port-Au-Prince. Comme constat le volume de transport via d'autres axes routiers entre le Nord et Port-Au-Prince était devenu moins important par rapport à celui en passant par Gonaives à cause des mauvaises routes et aussi l'augmentation des prix de transport pour y accéder au Grand Nord a encore diminué ce flux. Comme conséquence majeure, le contrôle du territoire par les insurgés et la dislocation de l'espace ont paralysé le fonctionnement du Grand centre (Port-Au-Prince) car c'est à partir de cette grande majorité de l'espace occupé par les insurgés que fonctionne la ville de Port-Au-Prince.

    RépondreSupprimer
  22. Roberson ROBERT11 mars 2014 12:58

    Certaines personnes parlent actuellement d’un manque de moyens à tous les points de vue (moyens économiques, techniques, etc.) pour que les autorités étatiques puissent élaborer des politiques publiques de développement à long terme, en vue d’améliorer les conditions socio-politico-juridiques et économiques du pays. Moi, je ne suis pas tout à fait d’accord, je pense qu’il s’agit à fond de la volonté d’un petit groupe qui, depuis plus qu’un quart de siècle, met tout sous son contrôle et veut uniquement augmenter leurs richesses au détriment des autres. Se basant sur les connaissances acquises dans le cours de géographie économique, qu’en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
  23. La mondialisation actuelle est d’abord et avant tout une globalisation financière, avec la création d’un marché planétaire des capitaux et l’explosion des fonds spéculatifs. La fin de la régulation étatique qui avait été mise en place juste après la Seconde Guerre mondiale s’est produite en trois étapes : d’abord, la déréglementation, c’est-à-dire la disparition en 1971 du système des parités stables entre les monnaies, qui se mettent à flotter au gré de l’offre et de la demande ; ensuite, la désintermédiation, possibilité pour les emprunteurs privés de se financer directement sur les marchés financiers sans avoir recours au crédit bancaire ; enfin, le décloisonnement des marchés : les frontières qui compartimentaient les différents métiers de la finance sont abolies, permettant aux opérateurs de jouer sur de multiples instruments financiers. Grâce aux liaisons par satellite, à l’informatique et à Internet, la mondialisation se traduit par l’instantanéité des transferts de capitaux d’une place bancaire à une autre en fonction des perspectives de profit à court terme. Les places boursières du monde étant interconnectées, le marché de la finance ne dort jamais. Une économie virtuelle est née, déconnectée du système productif : au gré des variations des taux d’intérêt des monnaies et des perspectives de rémunération du capital, la rentabilité financière des placements devient plus importante que la fonction productive. Les investisseurs peuvent choisir de liquider une entreprise, de licencier ses salariés et de vendre ses actifs pour rémunérer rapidement les actionnaires.

    RépondreSupprimer
  24. ou pouvons nous placer un marche dans le pays pour que tous les haïtiens ont la même sastisfaction

    RépondreSupprimer
  25. La loi rang-taille est utilisée pour l'analyse de la hiérarchie urbaine et stipule la présence d'une relation stable entre le rang et la taille des villes. Seulement, la recherche de la simplicité à tout prix a conduit à des aberrations, la première consiste à ériger le cas particulier en une norme tandis que la seconde consiste à prendre la première ville qui n'est que le produit du système comme base pour déterminer la taille des autres villes.

    RépondreSupprimer
  26. La géographie politique a longtemps été présentée comme une science des rapports de force et de la maîtrise stratégique des territoires. De ce fait, elle a négligé les logiques de pouvoirs individuelles locales ou ascendantes. Aujourd’hui, une partie importante des rapports de pouvoirs territoriaux se joue à travers des enjeux de coopérations, dans une perspective démocratique qui s’universalise. Cette géographie de la démocratie s’intéresse non seulement aux résultats électoraux, mais également aux conditions d’émergence de la coopération territoriale (théorie des jeux, modélisation individucentrée…) et donc plus globalement du contrat social.

    RépondreSupprimer